AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lizzy Lucas
Lizzy is in her world. A sex world ...
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Dim 22 Nov - 21:05

Il était 6 heures du matin quand cette musique s'arrêta enfin, elle avait commencée vers les 10 heures , heure où pour la première fois je me mit au lit comme une gentille petite fille. Une chanson inconnue tournait en boucle s'arrêtant souvant à n'importes quels endroits recommençant sans cesses , me sciant peu à peu la tête. Hell avait déserté la chambre à cause de son amie malade depuis une semaine déjà . J'avais tourné dans mes drap de soie noir toute la nuit la tête sous l'orreillé pour ne plus l'entendre mais la musique était trop forte pour ne pas l'entendre. L'école permettaient aux élèves de s'amélioré dans leurs chambre quelques soit l'heure disant que l'inspiration pouvait repartir d'un moment à l'autre et que temps qu'on l'avait il fallait la définir , la mettre sur papier et l'appronffondir. Voilà une nuit qui me reste en travers de la gorge. Pour finir mon réveil sonna à 6 heures avec la voix ringarde d'un présentateur radio qui m'annonça l'heure comme si je ne l'avait pas vue. Je me leva , bu une boissons énergétique et fila à la douche. La journée allait être longue , très longue et les équimausse sur mon corps se fessait déjà sentir. Si je croisais le bon à rien ou la débile qui m'avait fait passé une nuit blanche sans que cela soit marrant pour moi je me sentait d'humeur à le ou la claquer contre le mur. Après ma douche je m'habilla simplement d'une robe rouge sang , d'escarpins noir avant de me dirigez vers le self pour prendre un petit déjeuné.

Lizzy:- Un café au lait et un croissant s'il vous plait , demandais-je à la serveuse du self.

J'attendit à peine quelques minutes pour être servie me dirigeant à la caisse pour payer mon repas. Me dirigeant vers une table et m'affalant sur une chaise j'entendit à nouveau cette musique insuportable mélangé aux rires des élèves , à leurs discutions et a d'autre musiques environante. Je me leva après avoir bu mon café d'une traite et pris mon croissant avec moi pour découvrir qui jouait cette cacophonie qui m'avais suivie toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Owen
BAD BOY « just for you Darling
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Avec ma belle et tendre Lilith

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
100/100  (100/100)
Instrument: Quitare
Côté coeur ?:

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Jeu 3 Déc - 21:48

( h.s : bon je réponds puisque personne n'est décidé à le faire 8D )

    Douce jeune fille en fleur, pourquoi dés le matin tu me hantes pour me faire croire que la nuit est encore joviale. Comment se fait-il que ne puisse me laisser rêver tel que je l'entends de celle qui hante mes pensés la journée ? Pourquoi alors me regardes-tu comme si j'étais fou, ou pire, comme si tu ne m'avais jamais vu ? Je suis comme toi en définitif, jeune fille en fleur, je comme toi, seul et incompris. Et qui pouvait bien croire à de pareil sornette, j'étais comme tout le monde pourtant. Seul, incompris, mais entouré et semblable aux autres. Paradoxe pour paradoxe, l'espèce humaine est ainsi faite, et celui qui vous fera croire le contraire est un fou. Qui n'a jamais espéré être différent. L'unique roue d'un carrosse que lui seul conduira. Qui n'a jamais rêver à des lendemains joyeux, où plus rien ne serait interdit ou trop risqué. Qui ne souhaiterait pas être immortelle pour vivre avec ceux qu'il aime jusqu'à la fin ... De quoi ? Je vous le demande. Et des pensés surréalistes ainsi mon esprit était empli depuis des jours maintenant. A moins que ce ne fut des heures. La nuit était tombée sur mes yeux fatigué, et je n'avais su m'endormir alors que les chiffres rouges de mon engin sur la table de chevet défilé à une allure folle. Je retins un soupir, un bâillement, et encore un soupir. Qui avait-il à faire d'autre qu'écrire à ce moment ? Je n'avais cependant nullement l'envie de sortir de mon lit tout chaud pour aller prendre mon carnet musical, et ma guitare. Pouah ! je détestais me sentir ainsi léthargique et flemmard.

    4 : 47, depuis combien de temps n'avais-je pas bougé ? Je sentais mes jambes s'engourdirent, et ma tête s'alourdir. Je fermais les yeux, mais ne sentit pas le train de nuit passer me prendre. J'étais cependant fatigué, j'en étais sur. Peut-être même exténué. Je pensais à Lilith, pensant que cela me donnerait envie de rêver. Mais même si ce fut le cas, je n'y arrivais pas. Déprimais, je sortis de ma chambre, regardait mon réveil sans voir l'heure qui y était affichée. J'allais sous la douche, et je ne sais combien de temps j'y restais. Dix minutes ? Trente ? Une heure ? Quelle importance ? L'eau chaude réveilla mon corps en quelques instants, et je me grisais de cette sensation fantastique sur ma peau. Je restais sous le jet jusqu'à ce que ma peau soit fripée. Sortant, je me séchais brièvement, et m'emparait de vêtement que je choisis - pour une fois - avec précaution. Un jean noir, séduisant. Et une chemise rouge foncée, que j'ouvris légèrement sur mon torse. Les chaussures restaient de simple baskets. Je me passais un peu de gel dans les cheveux et sortit pour aller jusqu'au self.

    6 : 34 , je me trouvais au self, qui était ... pas tout à fait désert, pour une fois. Je m'avançais pour commander de quoi boire, décident de manger plus tard ;

      - Bonjour jolie demoiselle, saluais-je la serveuse du jour avec un sourire charmeur. Je prendrais un café noir s'il vous plait.


    Elle me le servit en rougissant, et me l'offrit même. Je la remerciais en lui offrant mon plus beau sourire, et un clin d'oeil charmeur. Elle allait passer une bonne journée après ca. Je pensais brièvement à Lilith, imaginant ses remarques face à mon comportement. Mais je l'amuserais probablement plus qu'autre chose. Je souris, et m'approchais d'une jolie jeune fille qui semblait prise d'une crise de ... mal de crâne et d'énervement. Stupéfait je me rendis compte que je connaissais la jeune fille. Lizzy Lucas. Amusant. Je m'approchais d'elle, tout de même curieux tout en restant prudent.

    - Bah Dis donc Lizzy ! Tu as oublié que la nuit était faite pour dormir ? Une conquête un peu trop demandeuse peut-être ? lui demandais-je en passant près d'elle, lui souriant, moqueur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourperfectworld.forumactif.com
Lizzy Lucas
Lizzy is in her world. A sex world ...
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Sam 5 Déc - 23:11

Ma tête n'en pouvait décidément plus d'entendre cette mélodie infernale. C'était pourtant une superbe mélodie mais elle me me gavais au plus au point à force de l'avoir entendue non stop toute la nuit. Je n'avais pas eut le temps d'arriver jusqu'à cet inconnus qui avait dérangé ma nuit que cet abrutit avait déjà filé. C'est dans un soupirs que je retourna à ma place fessant claqué mes talons sur le carrelage. J'était plus qu'énervée et ma tête me fessait encore plus mal d'eu à ce fait.

Liam:- Bah Dis donc Lizzy ! Tu as oublié que la nuit était faite pour dormir ? Une conquête un peu trop demandeuse peut-être ?

Je me retourna sur ma chaise et me retrouva devant le grand Liam Owen. Ce mecs avec qui j'avais passé je crois une nuit dans le même lit. Il avait un stupide sourire moqueur plaqué sur ses lèvres se foutant sans doute de ma tronche d'endormie , enfin de nuit blanche plutôt.

Lizzy:- Non Liam pourquoi oublirais-je se genre de chose. Je sais que j'étais blonde avant mais ça à changer.

Une conquète trop demandeuse si cela pouvait être la vérité. J'e n'aurais demander que çà mais pauvre de moi j'ai voullu faire ma gentille petite fille et aller me coucher tôt. Et puis après la soirée seule que j'avais passé la dernière fois je n'avais pas envie de retourner en boite sans Hell.

Lizzy:- Oui mes conquètes en redemandent que veux tu faire à ça? Mais cette fois c'est un imbécile avec sa chanson qui m'a dérangé toute la nuit. Tu veux te joindre à moi?

Je lui montra la chaise de libre en face de moi avant de repasser une main dans mes cheveux , vilain tic que j'ai depuis bien longtemps. Arranchant un morceau de mon croissant je le mis dans ma bouche afin de le manger et de l'avaler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Owen
BAD BOY « just for you Darling
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Avec ma belle et tendre Lilith

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
100/100  (100/100)
Instrument: Quitare
Côté coeur ?:

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Dim 6 Déc - 14:04

    Alalalala ... Lizzy Lucas. J'avais rencontré cette jeune fille au cours d'une des nombreuses fêtes étudiantes qui secouaient l'école lors des week end que nous avions de libres. Autant dire que durant ces moments deux groupes d'élèves différents se séparaient : les intellos, qui cloitraient dans leur chambres révisaient où travaillaient les devoirs que nous avions à rendre pour le début de semaine, et les fêtards tel que Lizzy et moi-même, qui ne se couchaient qu'une fois le soleil levé. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été à une pareil fête, préférant de loin rester sous la couette avec ma douce. Néanmoins, l'année dernière, alors que célibataire et empli d'hormone, je n'hésitais pas à me rendre à ces soirées, j'avais rencontré Lizzy. Tout comme je l'avais été c'était une coureuse, Il était passé dans mes bras autant de filles que de garçons étaient passés dans ses draps. Si ce n'est plus. Autant dire qu'elle savait y faire. Et je ne doutais pas que ces habitudes - qui n'étaient plus les miennes - restaient les siennes encore aujourd'hui. Nous avions passé une bonne soirée ensemble. En même temps la quantité d'alcool que j'avais ingurgité ce soir-là avait embrouillé mes souvenirs, et je ne saurais dire si j'avais pris mon pied à proprement parlé. Probablement cela a-t-il était le cas. Cependant je n'avais pas re-couché avec elle, bien que nous nous soyons reparlé une ou deux fois depuis. Je ne pouvais pas dire que c'était l'amour fou, mais nous nous entendions plutôt bien.

      - Non Liam pourquoi oublierais-je se genre de chose. Je sais que j'étais blonde avant mais ça à changer.
      - C'est dommage, tu étais plus mignonne en blonde Razz ! Je crois que c'est ca qui m'a fait craquer chez toi. Rajoutais-je en lui offrant un clin d'oeil.

    C'était plus fort que moi, mais sa tête d'endormi était à tomber. Les cheveux en batailles, le regard meurtrier, et les habits froissés, autant dire qu'il était plus qu'évident que la nuit fut rude pour la jeune demoiselle. Le sourire stupide que j'avais aux lèvres en voulaient pas partir, mais dans mon comportement rien n'était méchant, j'appréciais Lizzy, vraiment, et je ne me permettrais pas de me foutre de sa tronche pour la rabaisser, ou lui faire honte. C'était juste une petit dose de taquinerie matinale. Après tout j'avais moi aussi passé une nuit à dormir debout ... Bref ...

      - Oui mes conquètes en redemandent que veux tu faire à ça? Mais cette fois c'est un imbécile avec sa chanson qui m'a dérangé toute la nuit. Tu veux te joindre à moi?
      - En même temps je les comprends, qui mieux que toi pourrait les satisfaire ... Répondis-je en m'installant face à elle avec mon gobelet de café à la main. Et la chanson de cet imbécile était si horrible qu'elle t'a empêché de fermer l'oeil ! Qu'est ce qu'un nul pareil fait dans cette école ...


    Il est vrai que cela me semblait étrange. D'une qu'un abruti ce soit amusé à jouer toute la nuit, de deux que cela lui ait empêché de dormir, et trois qu'elle l'ait entendu de sa chambre. Une fille probablement ? Ou alors un môme qui se serait amusé avec le micro de l'école pour passer sa chanson dans tout l'établissement. En même temps de mon côté je n'avais rien entendu. Miss Lucas avait-elle des oreilles supersoniques ? Ok, je crois que je vais aller faire une sieste cette après-midi ...

      - Mise à part ce fait fort étrange, comment vas-tu Liz' ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourperfectworld.forumactif.com
Lizzy Lucas
Lizzy is in her world. A sex world ...
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Lun 7 Déc - 22:04

Liam:- C'est dommage, tu étais plus mignonne en blonde ! Je crois que c'est ca qui m'a fait craquer chez toi.

Mes joues ne purent s'empécher de rosir légèrement du à ce compliment. Mon corps émmétait cette réactions lorsqu'on me fessait un compliment. J'apréciait vraiment Liam malgrés le fait qu'on ne se parle pas très souvent depuis cette fameuse nuit.

Lizzy:- Veux tu dire que je ne suis plus mignonne aujourd'hui très cher Liam?

On aimait bien se taquiner entre nous , non pour blesser l'autre mais juste pour se détendre voir s'amuser. En y réfléchissant bien c'est toujours le matin que l'on se croise et que l'on se taquines , si cela continue on va avoir une petite habitude matinale avec ça. Liam s'installa en face de moi , son goblet de café à la main.

Liam:- En même temps je les comprends, qui mieux que toi pourrait les satisfaire ...

Je faillit m'étouffé avec le morceau de croissant que j'essayait d'avaler , celui ci passa difficilement ma gorge avant que je ne tousse deux fois.

Liam:- Et la chanson de cet imbécile était si horrible qu'elle t'a empêché de fermer l'oeil ! Qu'est ce qu'un nul pareil fait dans cette école ...

Lizzy:- Non la chanson n'était pas mal en plus mais quand je fais une nuit blanche sans l'avoir voullu et sans m'être amusée ... je crois que cette chanson ma gavé à l'entendre et la réentendre.

Liam:- Mise à part ce fait fort étrange, comment vas-tu Liz' ?

Lizzy:- Oh ça va comme sur des roulettes , à par l'inspiration qui me manque . Et toi avec Lilith?

Je lui souriait fessant aussi le tour des nouveau arrivant de l'oeil pour trouver quelqu'un pour ma nuit de ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Owen
BAD BOY « just for you Darling
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Avec ma belle et tendre Lilith

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
100/100  (100/100)
Instrument: Quitare
Côté coeur ?:

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Mer 9 Déc - 18:37

    Je la fis rougir, et je ris presque face à ce fait bien étrange. J'en avais l'habitude cependant, il était rare que mes paroles - fortes plaisantes je l'admets - ne soient appréciées par les jeunes filles auxquelles je les clamais. Lilith aussi avait eu une tendance au rougissement plutôt accentué, qui disparaissait malheureusement un peu plus chaque jour. Je ne fus donc que trop fier de voir les joues de Lizzy se teinter de rouge et la demoiselle sembla émue un instant. Très court cependant. Je ne me souvenais pas qu'elle était ainsi intimidée. D'ailleurs je n'avais que peu de souvenir d'elle. Ses gémissements, peut-être, et le plaisir qui me prit lorsque je me suis retrouvé dans un lit avec elle. Cependant, cette nuit unique que nous avions passé ensemble nous avait au moins permis de devenir copain. De loin cependant. Je ne parlais que rarement avec elle, uniquement quand l'occasion se présentait - donc rarement xD -. Comme ce matin alors que personne d'autre que nous semblait être levé. Nous parlions alors de tout et de rien, prenant des nouvelles en sachant que nous n'aurions peut-être plus l'occasion de nous adresser la parole avant un bon moment. Je bus une gorgée de café ...

      - Veux tu dire que je ne suis plus mignonne aujourd'hui très cher Liam?


    ... Que je risquais de recrachais en entendant sa réplique. A la place je l'avalais de travers alors que mon rire se coinçais dans la gorge. Il me fallut une seconde gorgée pour pouvoir reprendre contenance. Et je lui souris, évidemment.

      - Ne le prends pas mal surtout ... Mais je préfère les rousses !Dis-je simplement en lui adressant un sourire désolé et en lui tirant la langue la seconde suivante.


    La conversation continua à dévié, n'allant a aucun endroit en particulier, ne s'arrêtant longtemps sur aucun sujet réel. COmme les pensés d'un songeur en pleine nuit. Rien de cohérent, juste des pensés qui déviaient, qui changeaient de trajectoire et ne coïncidaient en rien avec l'instant présent.

      - Non la chanson n'était pas mal en plus mais quand je fais une nuit blanche sans l'avoir voulu et sans m'être amusée ... je crois que cette chanson ma gavé à l'entendre et la réentendre.


    Ainsi après cette réplique, je lui demandais sans vraiment de cohérence, comment elle allait. Elle ne semblait pas un seul instant perturbé par ma question qui me sembla plus que hors-sujet. Mais en même temps l'entendre se plaindre d'un mec qui l'avait mise de mauvais humeur n'était pas dans mes envies du moment présent. Je préférais parler de choses plus calmes, plus habituelles, plus courante plus ...

      - Oh ça va comme sur des roulettes , à par l'inspiration qui me manque . Et toi avec Lilith?


    ... plaisante en somme. Lilith ... a peine eut-elle prononcé son nom qu'un sourir rêveur s'installa sur mon visage. Je l'attendrais probablement jusqu'à ce qu'elle passe cette porte, repensant à la première fois où je l'avais vu dans cette même pièce, assis à cette même table. Ou alors je la rejoindrais dans sa chambre, trop envieux de la serrer dans mes bras. Le manque que j'avais d'elle était certain, et se faisait ressentir dés que je passais plus de quelques heures loin d'elle. Soit une nuit entière sans sa douceur était une véritable torture. Surtout que je n'avais pas même eut la joie de rêver d'elle hier soir. Quel monde cruel !

      - Tout va pour le mieux dans notre monde parfait ! Tu devrais essayer de te caser, c'est pas si mal en fin de compte. Rajoutais-je en lui envoyant un clin d'oeil entendu.

    Je la vis cependant fixer des garçons de première année qui venaient d'entrer dans la pièce. Je me souvenais que moi-même j'avais été un dom juan comme elle l'était elle. Là-dessus il n'y avait rien à redire, nous nous comprenions. Et j'avais eu la chance de trouver Lilith. Même si je n'étais pas vraiment triste de ma situation précédente.

      - Je te conseil le blond aux yeux bleus. Il a une petite amie mais tu ne devrais pas avoir trop de mal à l'emballer. Et je peux presque t'assurer que tu passeras une meilleure nuit que la précédente ... Il s'appel Curt, ses antécédents le précèdent. Un véritable casanova !


    Lorsque l'on était ainsi des prédateurs sexuels, il nous était facile de trouver des proies ... agréable. Je n'avais plus repris mes habitudes peu catholiques depuis six mois, cependant cela ne me dérangeait pas de continuer à observer ce qu'il y avait sur le marché ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourperfectworld.forumactif.com
Lizzy Lucas
Lizzy is in her world. A sex world ...
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Lun 14 Déc - 17:34

Cela m'étonnait parfois comment nous pouvions devenir de vrai gamins quand nous étions trop longtemps ensemble. La preuve en était nos foutages de gueule respectifs et nos tirage de langue à tout vent. Nous ne nous parlions que très rarement, quand nous nous croisions et que l'envie nous prenais de nous parlez. Aujourd'hui il semblait que très peu des élèves s'étaient décidé à sortir de leurs bon lit douillet et chaud pour se risqué à la fraicheur de la matinée. Liam faillit s'étranglé avec son café face à ma réplique et je ne pu m'empécher de rire silencieusement face à ce spectacle.

Liam:- Ne le prends pas mal surtout ... Mais je préfère les rousses!

Il me sourit désoler pour finir par me tiré la langue comme si ous avions à peine six ans. Je lui répondis par un tirement de langue à mon tour. S'en est suivit plusieurs questions et réponse sur des sujets varié mais qui n'avait rien à voir entre eux. Nous avions parlé de cette stupide chanson à peine dix petites minutes avant que Liam ne me trouble avec une question si banale que de savoir si j'allait bien où non. Je lui répondais à l'affirmatif avant de lui demander à son tour des nouvelles de lui avec Lilith. Je doit avouer que cela m'avais étonné de le savoir casé. Lui étant un grand dragueur né, je m'imaginais l'effort surhumain qu'il avait sans doute du fournir pour rester dans le droit chemin. Dés que j'eut prononcer le nom de mon amie le regard de Liam devint absent et je me doutais que ses pensées allaient vers elle à ce moment précis. Je connaissais Lilith, nous étions amies, de très bonne amies même et pourtant nous n'étions pas destiné à nous rencontrées elle et moi.

Liam:- Tout va pour le mieux dans notre monde parfait ! Tu devrais essayer de te caser, c'est pas si mal en fin de compte.

Essayer de me caser ... j'en avait penser assez souvent mais a chaque fois quelque chose me freinait. La peur de l'enfermement, la peur de ne plus être aussi libre que je le suis aujourd'hui, la peur des règles imposées dans ce genre de relation. Voilà pourquoi j'aimais me perdre dans les bras des garçons et de profité de la vie au maximum. Je ne voulais pas être prise au piège dans une relation, je ne voulais pas risquer de retomber amoureuse et qu'on doivent encore une fois me rammasser à la petite cuillère. J'admirait les gens qui pouvais garder une relations sérieuse plus d'un mois et de vouloir aimer cette personne encore plus et encore longtemps. Mon regard se perdit sur un groupe de garçons arrivant dans le self. Je dirais qu'ils sont en première année. Des petits nouveaux dans mon language. Ayant été parreil à une période de notre vie Liam suivit mon regard.

Liam:- Je te conseil le blond aux yeux bleus. Il a une petite amie mais tu ne devrais pas avoir trop de mal à l'emballer. Et je peux presque t'assurer que tu passeras une meilleure nuit que la précédente ... Il s'appel Curt, ses antécédents le précèdent. Un véritable casanova !

Curt, blond, yeux bleu et bien foutu enfin de se que je pouvais en voir bien entendu.

Lizzy:- Il a l'air pas trop mal c'est vrai et si c'est antécédant le précède celà risque d'être un jeu d'enfant. Ce qui me gène le plus est sa copine. Tu sais que je ne suis jamais très chaude comme briseuse de couple.

Ayant vécus cette expérience une fois dans ma vie je me refusais de faire du mal à quelque fille que se soit. Qu'elle soit un ange ou une garce née. Je ne pouvais trahir la gente féminine comme cette garce m'avait trahie avec lui.


[Dsl du retard mais exam + manque d'inspiration]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Owen
BAD BOY « just for you Darling
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Avec ma belle et tendre Lilith

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
100/100  (100/100)
Instrument: Quitare
Côté coeur ?:

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Mer 16 Déc - 19:25

[Je t'en pris ma belle, aucun souci ^O^]

    Dire que mon ancienne vie ne me manquait pas serait mentir, et comme Lizzy devait bien s'en douter, me caser - comme je l'annonçais plus tôt - ne fut pas une chose si facile que cela. Le fait de devoir être fidèle à une seule fille fut probablement la chose la plus dure que j'eus à faire durant les six derniers mois et je continuais malgré tout à persévérer mes efforts. Mais ce n'est pas chose facile que de refouler des envies aucuns nous avons cédé durant des années. Avant je ne me posais pas même la question, lorsqu'une jolie fille me plaisait je fonçais tête baissée jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans mon lit. Pour une nuit, une après-midi ou une petite semaine dans le meilleur des cas. Mais jamais je n'aurais voulu me caser, me trouver une fille et être simplement heureux avec elle. C'était une chose qui m'effrayait plus que tout et aujourd'hui encore je n'étais pas vraiment à l'aise. En tout les cas pas lorsque comme en ce moment Lilith n'était pas avec moi physiquement. Car en réalité il était rare qu'elle quitta mes pensés plus de quelques minutes, si ce n'est des secondes. Toutes conversations me ramenaient à elle inexorablement. Surtout lorsque je discutais avec des filles telles que Lizzy qui avaient été plus qu'étonnée de me voir fidèle et pire encore : amoureux.

    Mais alors, il m'arrivait de me posais certaines questions et encore plus savoir si j'avais fait le bon choix. Je ne regrettais pas ma décision de sortir avec Lilith, avec le temps j'en étais tombé plus que fou amoureux, et la simple idée de la voir loin de moi me rendait ivre de douleur. Je l'aimais, c'était certain, mais j'avais encore du mal parfois à refouler mes envies. D'ailleurs, c'est cela qui expliquait que je ne puisse me retenir d'être charmant voir dragueur en compagnie d'une fille. Étrangement rien que ce fait, même si il ne m'amenait pas à conclure puisque ce serait la trahir, me calmait. Même si il ne lui plaisait pas à elle de me voir avec d'autres filles. D'ailleurs, j'osais à peine imaginer ce qu'elle penserait si elle me voyait à ce moment avec Lizzy, qui était connue pour ses coups d'une nuit au même titre que je le fus un jour, à discuter comme si je ne tenais pas compte de cette réputation de mangeuse d'homme. Probablement pas le plus grand bien la connaissant. Cela n'empêchait pas que j'appréciais ces moments. Je considérais un peu Lizzy comme une amie. Pas très proche mais qui au moins me comprenait.

      - Il a l'air pas trop mal c'est vrai et si c'est antécédents le précède celà risque d'être un jeu d'enfant. Ce qui me gène le plus est sa copine. Tu sais que je ne suis jamais très chaude comme briseuse de couple.


    Je souris un peu, regardant toujours fixement la bande qui semblait chercher de quoi se rassasier. A moins qu'ils ne se pavanent devant la belle brune qui se tenait devant moi. Elle ne se dérangeait pas d'ailleurs pour les fixer d'un air intéressé, et je tâchais de mon côté de me souvenir des bruits de couloirs, et des discutions que j'avais eu en cours avec certains de mes anciens informateurs. Après tout dans ce genre de business nous étions obligés de tout savoir sur tout le monde monde afin d'éviter les mauvaises surprises. Un mec trop collant et racolleur, une fille qui croit encore que tous les mecs qui couchent l'aimeront comme un fou. Ou encore un pervers qui pense que le préservatif ne sert à rien. Qui sait sur qui nous pouvions tomber. Le Curt en question avait déjà fait parler de lui. Sa petite amie faisait de la danse dans une école proche d'ici, mais ils ne se voyaient que rarement, et apparemment le garçon cherchait à s'amuser comme il pouvait. Il ne l'aimait donc pas sa dulcinée. Je ne cherchais pas à comprendre pourquoi Lizzy ne voulait pas coucher avec lui. Jamais avec un mec casé, c'était sa devise. Si toutes les autres pouvaient être comme elle ...

    Je préférais de pas même y penser pour le moment, préférant continuer à faire savoir ce que je savais.

      - Oui, j'avais presque oublier. Quoi que ce ne serait pas une grosse perte. Mieux vaut briser leur couple que de continuer à le voir la tromper à droite à gauche comme le dernier des imbéciles qu'il doit être. Dis-je entre mes dents. Soit ... Euh ... Que sais-je encore ? Son pote le grand brun n'a pas vraiment d'expérience, mais plutôt apprécié par la gente féminine. Timide cependant il sera plus dur à atteindre et il ne sort que rarement faire la fête. Pour ce qui en est du mec aux yeux verts .. Bah, encore une petite pointure. Toujours vierge à ce qui parait. Tu peux toujours t'amuser avec ce genre de pauvre âme innocence ...


    Je me tournais vers elle.

      - A moins que tu ne veuilles que je t'aide à retrouver ton musicien fou pour lui faire payer l'insomnie de la nuit dernière, rajoutais-je en lui faisant un clin d'oeil subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ourperfectworld.forumactif.com
Lizzy Lucas
Lizzy is in her world. A sex world ...
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   Dim 27 Déc - 0:54

Tête en l'air je ne cessais de révasser sr les idées que les gens se fessaient de l'amour, il était vrai. Être seule n'avais jamais fait de mal à personne mais il y avait cette irrésistible envie d'être toujours accompagné. Tout le monde l'à, pour moi être seule n'as jamais été très amusant et c'est peu être pour celà que je suis comme je suis, toujours en recherche de quelqu'un avec qui partagé mon temps libre sans être prisonnière d'une relation sérieuse. Je suis sure qu'n jour je changeraiscomme Liam l'avait fait. Il avait réussis à tomber amoureux de Lilith. Ce sentiment si exquis de se sentir aimer par ne tierse personne pour ses qualités et non pour une partie de jambe en l'air qui se finis avec un coeur brisé ou un lit vide. Mais de voir tant d'amants possibles alors que l'on se balade avec son nouveau copain au bras me ferais sans doute craquer le plus vite possible et l'infidélité était l'une de mes plus grooses frayeures. Rien que l'idée de tromper ou d'être trompé me donnait des vertiges.

Un soupirs et mes pensées divagaient encore. La rupture était aussi une des choses qui me repoussais en pensant à me mettre en relation avec quelqu'un. Cette douleur qui nous tiraille le coeur et qui me fait jeuner pendant une semaine minimum. Revoir mon teint gris dans le miroir et mes yeux rougies par les larmes et l'envie de ne pas sortir de sa chambre ayant peur de croisé son ex au coins d'un couloirs. Cela pouvait dré des semaines avan que notre coeur soit totalement cicatrisé de la rupture.

Liam:- Oui, j'avais presque oublier. Quoi que ce ne serait pas une grosse perte. Mieux vaut briser leur couple que de continuer à le voir la tromper à droite à gauche comme le dernier des imbéciles qu'il doit être. Soit ... Euh ... Que sais-je encore ? Son pote le grand brun n'a pas vraiment d'expérience, mais plutôt apprécié par la gente féminine. Timide cependant il sera plus dur à atteindre et il ne sort que rarement faire la fête. Pour ce qui en est du mec aux yeux verts .. Bah, encore une petite pointure. Toujours vierge à ce qui parait. Tu peux toujours t'amuser avec ce genre de pauvre âme innocence ...

En effet nous avions du choix dans le tas de jeune et inssouciant novices: un donjuan qui ne se souciait pas des filles avec qui il pouvait sortir les trompant avec d'autre, un timide à décoincé et un puceau, enfin parmis les dires et ragots. Il était vrai que les défis étaient ma grande spécialité et je ne reculais devant aucuns défis à gagner. J'avais ici deux grandes options devant moi : Décoincer un mec ou prendre la virginité d'un autre. Deux défis bien tentant.

Liam:- A moins que tu ne veuilles que je t'aide à retrouver ton musicien fou pour lui faire payer l'insomnie de la nuit dernière.

Voici une troisième option tout aussi bien tentante a pars si je décide tout de même de rendre la monnaie de sa pièce avec ce Curt.

Lizzy:- Je pense que si je choisi mon musicien fou il sera plus récompenser de mon insomnie que de l'inverse. Tu m'as donné trop d'options mon cher Liam. Il va m'être dur de faire mon choix.

Je ne devait pas non plus tomber sur un malade qui aurait une sexualité très bizarre, ou quelqu'un qui ne pense pas à la protecttions contre les mst.

Lizzy:- Et pour ce Curt ... est-il prévoyant au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je voue mes nuits à l'assasymphonie [ Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espion des Nuits~Terre~Mâle [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock Magik :: Rock-Magik :: L'Académie :: Le Self-
Sauter vers: