AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lilith's living too far for us to find

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith Morgan
    ▌▌Lilith •• She's living too far for you to find

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Liam

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
50/100  (50/100)
Instrument: Voix, guitare et crayon
Côté coeur ?:

MessageSujet: Lilith's living too far for us to find   Lun 2 Nov - 19:00


Présentation de
Lilith Morgan


Papiers, s'il vous plait !



      « Lilith Morgan.
      « 18 ans.
      « Je suis née le 12 juin 1991
      à Liverpool, en Angleterre
      « Anglaise
      « Deuxième année.
      « Piano, guitare, voix et crayon...
      j'écris nos chansons !



      Feat Hayley Williams.


      MusicPlaylist
      Music Playlist at MixPod.com



Miroir, mon beau miroir


    « Physique :

    Je suis dans le genre assez banale je crois. Je suis plutôt petite, je mesure 5 pieds et 2 pouces. Je ne suis pas vraiment grosse, je pèse 122 livres à peine. Mais bon, j'ai tout de même silhouette féminine avec les courbes aux bons endroits, pas besoin de vous faire de dessin je crois. Mais bon, pour aller plus en détails, la première chose qu'on remarque chez moi, c'est mes cheveux. J'ai commencé à me les faire teindre lorsque je suis partie pour Rock-Magik. Je voulais faire du changement et ça m'a fait du bien. Je me sentais beaucoup plus vivante avec cette couleur sur la tête au lieu d'avoir mon banal brun d'avant. J'ai choisi le roux, le blond, le rouge, pour la représentation. C'est comme le feu, l'intensité et la passion. Je suis comme ça, j'aime l'intensité dans tout. Quand les choses en valent la peine, je plonge tête baissée et j'embarque à 110 % Intensité et passion, rouge, roux et blond. C'est moi, c'est mes raisons.

    Ensuite, mes yeux sont d'un vert assez clair, ce qui contraste étrangement avec mes cheveux, mais je crois que c'est très joli. Malgré leur clarté, je me suis fait dire que ça me donnait un regard assez intense. Du moins, quand je suis contrariée ou concentrée. Mes yeux rapportent toutes mes émotions, tout ce que je sens passe généralement par-là. Selon moi, les yeux sont le reflet de la personnalité, la vérité est dans les yeux de ceux qui la regarde. C'est un ancien proverbe que j'ai entendu il y a longtemps et qui est des plus véridiques. Je ne suis pas vraiment la meilleure juge pour ça, mais ce n'est qu'un léger détail. Ils sont mis en valeur par de jolis sourcils bien taillés. Je suis incapable de ne pas avoir les sourcils taillés, je trouve ça affreusement laid. Je sais, ce sont des enfantillages, mais je m'en fous. Ce sont mes sourcils alors je fais ce que je veux avec eux. Ensuite, j'ai un petit nez en trompette assez mignon selon les gens que je connais. Ça me donne l'air d'un lutin. Mais bon, lutin ou pas c'est la vie. Ensuite, mes lèvres sont quand même assez pulpeuses, mais pas trop. Je suis assez bien proportionnée comme on peut le voir.

    Je suis une grande fan de maquillage. J'aime beaucoup prendre le temps de me mettre en valeur le matin. Cependant, je ne suis pas trop le style à me mettre du fard à joue ou du gros rouge à lèvres tous les jours. Je ne fais qu'agencer la couleur de mon ombre à paupière avec mes vêtements. Je me mets toujours du crayon noir autour de mes yeux pour faire sortir de vert de ceux-ci plus concrètement. Je me mets aussi du « gloss » de temps en temps dans la journée. Cependant, il reste toujours transparent. Je prends toujours le temps de me coiffer le matin. Je ne fais jamais des choses bien compliquées. Je me plaque les cheveux tout le temps, je ne les frise jamais. J'ai déjà essayé une fois et j'avais l'air d'une espèce de caniche douteux. Que de beaux souvenirs qui vont rester cachés dans le fond de ma mémoire. Mais bon, mes cheveux restent généralement libres sur mes épaules, mais il m'arrive de les ramasser en queue de cheval, de me faire deux couettes ou une simple demie-couette, tout dépendant de comment je me sens le matin. Étant assez courts, je n'ai pas autant de liberté avec eux qu'une fille ayant les cheveux très longs, mais ça me convient parfaitement. Ils m'arrivent aux épaules.

    Du point de vue vestimentaire, je ne suis pas vraiment le genre de fille à porter quelque chose que je n'aime pas parce que c'est à la mode. Je ne mets que ce que j'aime et dans quoi je suis bien. Robe, jupe, pantalon ou jeans, je ne suis pas difficile. Généralement je porte une paire de pantalon. Avec ça, je peux bouger comme je le veux sans à avoir à vérifier que je suis toujours présentable. Cependant, je ne néglige rien, quand je veux mettre une robe, je mets une robe. Mais bon, je mets des vêtements que je trouve jolis et confortables. Des jeans, en général, avec des chandails à manches courtes. Cependant, j'essaie toujours de rester féminine, c'est très important pour moi. J'aime me sentir jolie et être jolie. Il est très rare de me voir habillée n'importe comment, à moins qu'il y ait une occasion spéciale juste pour ça.

    Au niveau des chaussures, je ne mets presque jamais de talons hauts. Je prèfère de bonnes chaussures confortables. Je mets souvent des Converses ou des souliers de ce genre là. J'ai quelques ballerines pour les occasions spéciales. Bon, je les sors de temps en temps, quand la température le permet et que j'en ai envie.



    « Caractère :


    J'ai beaucoup changé en 6 ans. Avant que je me fasse emmener chez les Morgan, j'étais très méfiante et fermée. J'étais aussi une vraie bombe prête à exploser. J'avais beaucoup d'énergie, mais je n'avais jamais pu la dépenser alors je l'avais accumulée. En plus, je ne parlais pas beaucoup, alors, lorsqu'il y avait des choses qui me déplaisaient, je ne le disais pas. Cependant, quand il y en avait trop, j'explosais et je pouvais faire des crises assez spectaculaires. Mais bon, ça, c'était avant, j'essaie d'oublier mon ancien moi. Je ne suis plus aussi colérique, j'extériorise tout ce que je sens sur le papier, puisque je compose mes propres chansons. Mes parents d'adoption ont fait preuve d'une patience d'ange avec moi pour me montrer comment je devais me comporter pour être acceptée partout et avoir des amis. Comme on peut le voir, leur méthode a fonctionné. J'ai complètement changé, ils ont vraiment été une bénédiction pour moi, je les adore.

    Mais bon, je suis assez sarcastique quand je parle. Bon, pas tout le temps, mais je dois avouer que je sais manier l'art du sarcasme assez bien. J'ai aussi une assez bonne répartie, mais je ne l'utilise que quand c'est réellement nécessaire. Je sais faire la différence entre les bons moments et les mauvais. Sinon, je suis une fille qui est très passionnée dans ce que je fais. Quand je fais quelque chose, j'y mets tout mon coeur pour que ce soit bien fait. Je déteste faire les choses à moitié. Ça peut même me fâcher quand je sais que j'ai mal fait quelque chose. Comme vous l'avez sans doute remarqué, je suis aussi très perfectionniste. Par exemple, quand j'écris une chanson, je peux rester assez longtemps à chercher exactement le bon mot pour que le tout soit mélodieux. Même chose pour quand je mets la mélodie dans ma chanson, tout doit être au bon moment et venir exactement au bon moment. Pour moi, c'est la moindre des choses. Mes parents, dans ce cas mes parents d'adoption, m'ont appris que je ne devais jamais lâcher un projet en cours, on ne sait jamais ce que ça peut donner. Étant mes seuls exemples, je fais ce qu'ils m'ont dit et jusqu'à présent, ça a valu la peine.

    Mais bon, je suis très énergique. J'aime beaucoup bouger. Je vais souvent courir quand je le peux, pour dépenser mon énergie. Si je veux être concentré en cours, je dois extérioriser mon énergie de temps en temps. J'aime avoir du plaisir. Je n'en ai pas eu tant que ça quand j'étais plus jeune et mes parents m'ont dit d'en profiter au maximum puisque je le peux. Je suis jeune, c'est le moment d'avoir du plaisir et de faire ce que nous aimons non ? Je suis intelligente et très vive d'esprit. Mon cerveau fonctionne très rapidement et je comprends normalement assez facilement quand je vais en cours. Bon, ce n'est pas parce que je suis intelligente que j'aime vraiment aller en cours. Disons que je me passerais bien de ces foutus cours de mathématique et autres cours du genre. Moi, je veux faire de la musique. Je sais que j'ai du talent et je ne m'en cache pas. Bon, je ne dis pas: Ah ! toi t'es nul dégage moi je suis bien meilleure.

    Je suis plus du genre à prendre ma place quand on me tasse. S'il y a de gens qui veulent me prendre de haut en disant qu'ils sont bien meilleurs, comme certains enfants pourris gâtés, je prends le temps de leur remettre en plein visage le soit disant talent. Tout le monde à du talent dans son domaine et il n'y en pas de meilleurs que d'autres. Tout dépend de ce qu'on regarde. Moi, par exemple, j'ai beaucoup de talent en composition de chansons, de musique et en chant. Cependant, ne me parlez pas de danse parce que je vais m'évanouir. Comme vous avez pu le voir, j'ai beaucoup de difficultés à digérer les gens snobs qui se croient supérieurs qui sont du genre à se penser beaucoup plus belles, talentueuses, riches ou n'importe quelle autre connerie possible. Je suis pour le naturel si vous voyez ce que je veux dire. On a rarement des problèmes quand on reste soit-même. C'est ma visions des choses.

    Mais bon, au naturel, je suis douce et gentille. Je peux même dire que j'ai un côté romantique assez présent. Cependant, j'essaie de ne pas trop le montrer, ça peut jouer de mauvais tours si les gens le savent, surtout les garçons. Quand on porte attention, ça peut se voir dans mes chansons. Je dois bien le dire en quelque part non ? Moi c'est là. Tout passe dans mes chansons. Les gens qui me connaissent vraiment ne sont pas à l'école. Ce sont mes parents d'adoption et j'essaie de les rendre fiers de moi. Peu importe ce que je fais, ils le sont, mais je veux le montrer tout ce que je peux faire Du moins, avant de rencontrer Liam je voulais cacher cela.

    Maintenant qu'il est dans ma vie, je n'ai plus aucun problème à montrer mon côté romantique. Au contraire, j'essaie de lui montrer le plus possible que je tiens à lui, que je l'aime et que je ne veux pas le perdre. J'ai tellement l'impression qu'il est irréel et que je vais le perdre en tournant le dos quelques secondes. Il m'a sorti de mon mutisme, il m'a montrée une nouvelle partie de moi que je ne connaissais pas. Il m'a montrée des choses que je ne connaissais pas. Je suis avec lui depuis maintenant 6 mois et durant ces 6 merveilleux mois, il m'a fait évoluer, il m'a fait faire des choses que je n'aurais jamais cru faire. Si je devais le perdre, je ne sais pas ce que je ferais...j'aime autant ne pas y penser.


Du côté sauvage.


    Commencer mon histoire par il était une fois serait un peu trop joyeux. Je ne sais pas trop d'où je viens ni où je vais. Parler de mes parents en disant ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants serait tout à fait inexacte. Je m'appelle Lilith Morgan maintenant et comme vous pouvez le voir, je suis d'une joie de vivre étonnante et d'un positivisme effarant quand je parle. Mais je suis comme ça seulement quand je pense à une certaine partie de mon passé. Bon, ma langue première est le sarcasme . Je suis charmante avouez le. Peut-être que si je vous raconte mon histoire, vous comprendrez pourquoi. C'est peut-être de l'optimisme encore une fois qui sait ? Qu'est-ce que j'en ai à faire de toute manière, c'est moi qui écris non !

    Autant commencer par le début, tant qu'à expliquer, vaut mieux être clair. D'un côté il y avait ma mère, Margareth Bannon. De l'autre côté il y avait mon père, dans le coin bleu, Craig Hyles. Du moins, c'est ce que ma mère m'a dit et c'est ce qui est écrit sur mon certificat de naissance. Bon, vous savez comment fonctionnent les jeunes. Ils font la fête, boivent jusqu'à pas d'heure (jusqu'à plus de conscience aussi, mais on va faire comme si je n'avais rien dit ) et de temps en temps, ils ramènent de la visite à la maison. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin n'est-ce pas ? Cependant, vous devez penser que le comportement que j'ai décrit est celui d'un jeune d'aujourd"hui, le mien peut-être, mais ce n'est pas le cas. C'est celui de mes parents. Vous commencez à me voir venir n'est-ce pas. Je suis une enfant sortant directement d'un « One Night Stand ». En tout cas, mes parents voulaient que ce le soit, mais, à cause de moi, ça a duré un peu plus longtemps. Disons que mon cher père n'a pas du tout été heureux de la nouvelle de ma venue. J'ai eu de la chance dès ma naissance. Mais bon, le vent tourne à ce qu'on dit.

    Bref, mes parents ont vécu ensemble durant deux ans, il se sont endurés en fait je dois le préciser. Je ne me souviens plus vraiment de ces deux années-là, mais j'en ai retenu une chose. Ma mère m'a dit et je cite: « Ton salaud de père est parti en me laissant les factures à payer et j'ai plus un rond.» Bref, nous avons quitté notre petit appartement pour un appartement petit, miteux et mal isolé. Je dis ça parce qu'on pouvait entendre les voisins un peu trop facilement selon moi. Je vous passe les détails, à vous d'utiliser votre imagination. Mais bon, ma très chère et dévoués mère travaillait dans un petit resto au salaire minimum. Généralement elle travaillait durant la journée. Elle me faisait garder par une de ses amies quand elle allait travailler. J'écoutais la télévision toute la journée et je mangeais des céréales. Très lucratif pour une enfant de 3-4 ans.

    Mais bon, je parlais comme une enfant normale, j'étais juste un peu maigrichonne, mais ce n'était pas trop grave. Je passais mes journées chez Karen, l'amie de ma mère. Je m'entendais bien avec elle et elle s'occupait de moi comme ses moyens le lui permettaient. Bon, elle ne savait pas comment s'occuper d'un enfant, mais elle faisait son possible au moins. Cependant, ce n'était pas suffisant, mais je m'en contentais, ne connaissant rien d'autre. Je voyais très peu ma mère biologique à cette époque-là. Et je ne l'ai jamais vraiment vue beaucoup quand j'y pense bien. Le soir, elle sortait je ne sais pas où et me laissait seule à la maison. Elle prenait seulement soin de verrouiller la porte en sortant pour être certaine que je ne sorte pas ou que personne n'entre.

    Mais bon, je suis entrée à l'école à 5 ans comme tout enfant normal et je n'avais pas vraiment un grand succès auprès des autres enfants. J'étais mal habillée, portant de vieux vêtements donnés ou acheter à rabais par ma chère et tendre mère. J'étais mal coiffée, quelques coups de brosses le matin et j'étais partis. Ce n'était pas toujours très beaux. Quand je regarde mes vieilles photos de classe, je trouve que je fais vraiment pitié à regarder. En plus, j'étais assez colérique, personne ne s'approchait de moi. Je ne comprends pas pourquoi un enseignant n'avait jamais réagis avant ma cinquième année. C'est à en pleurer. Ils devaient se dire que j'aimais ça être comme ça. Pauvres bandes d'idiots qui ne se mêle de rien de peur de se salir. Bon, ok je dois me calmer.

    Mais bon, lorsque j'ai eu 8 ans, j'ai dû arrêter d'aller chez Karen. Elle avait déménagé dans une autre ville. Je devais donc me débrouiller toute seule dans un appartement miteux. J'étais seule presque toute la journée. Ma mère passait entre 5h et 6h, me préparait un sandwich et repartait travailler comme elle le disait. Il faut que maman rapporte de l'argent pour s'occuper de Lilith. Pfff, je lui mets son argent où je pense. Quand je prends du recul et que j'y pense, je vois bien qu'elle ne pensait pas à moi du tout. À moins qu'elle ait eu une manière très particulière de montrer qu'elle tenait à moi. Bon, je ne dois plus penser à elle, c'est de l'histoire ancienne, c'est terminé depuis longtemps. Je dois quand même continuer à raconter.

    Donc, de 8 à 11 ans, j'ai passé presque tout mon temps toute seule dans l'appartement miteux qui me servait de lieu d'habitation. Cependant, je crois qu'une voisine de palier c'est rendu de ce qui se passait chez moi et a avertis les services à l'enfance. Ceux-ci sont passés et, comme par hasard, j'étais seule quand ils sont arrivés. Il y avait une femme, Jena si je me souviens bien, et un homme, Casey je crois, ils sont restés avec moi à la maison à discuter, en tout cas ils essayaient. Je n'étais pas des plus loquaces, j'étais assez méfiante à vrai dire. Ils ont attendu une heure avec moi, ne montrant aucun signe d'impatience avec moi. Ils m'avaient demandé à quelle heure allait revenir ma mère et je leur ai dit que je n'en savais rien. Après l'heure qu'ils avaient donné à ma mère, et ils m'ont dit que j'allais déménager. Ils sont allés avec moi dans ma chambre et m'ont aidé à prendre quelques vêtements, les seuls propres et portables que j'avais, un ourson en peluche et quelques autres trucs que je voulais apporter avec moi et nous sommes partis.

    Je n'avais aucune idée de l'endroit où j'allais, mais ils me disaient que ma mère était d'accord et que j'allais dans un endroit beaucoup mieux que celui où j'étais depuis des années. Je les croyais, mais je ne disais rien. Ce n'était pas très difficile d'être dans un meilleur endroit que ça. Ils m'ont emmené dans un grand bâtiment, probablement celui des services sociaux, et ont remplis quelques papiers en me posant des questions. Ils voulaient savoir mon nom, mon âge, le nom de ma mère, de mon père. Ce qu'ils faisaient dans la vie. Comment je me sentais. Ils m'ont fait passé un test de santé et la femme m'a emmené dormir chez elle. Le lendemain, ils m'ont emmené dans une jolie maison blanche à 1h30 de mon ancien chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Morgan
    ▌▌Lilith •• She's living too far for you to find

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Liam

Hey, t'es qui ?
Niveau Magique:
50/100  (50/100)
Instrument: Voix, guitare et crayon
Côté coeur ?:

MessageSujet: Re: Lilith's living too far for us to find   Lun 2 Nov - 19:15


La suite de ma vie


    La dame qui m'avait emmenée m'a dit que j'allais maintenant vivre là, avec un couple très gentil qui voulait prendre soin de moi. En à peine 12 heures, toute ma vie changeait. Pour commencer, je portais des vêtements neufs, j'étais bien coiffée, je changeais de maison, de personne avec qui j'allais vivre. Tout se passait beaucoup trop rapidement. J'étais dans une sorte de tourbillon de changement. Cependant, la dame m'a dit que c'était du bon changement et que j'allais être heureuse avec Greg et Veronica. Cette femme avait visé dans le mille parce que ces deux personnes, ces deux anges, étaient la meilleure chose qui pouvait m'arriver.

    Quand je suis entrée dans la maison avec la dame des services sociaux, Greg et Veronica Morgan était au salon et nous attendaient. Ils m'ont souri de toutes leurs dents et moi je suis restée légèrement sur la défensive. Je ne les connaissais pas, comment pouvait-il en être autrement. Mais bon, ils nous ont escortés jusqu'au salon où nous nous sommes assis pendant que Veronica emmenait des biscuits aux pépites de chocolats. C'est à partir de ce moment-là que je me suis accrochée à eux. Ma mère ne m'avait jamais fait de biscuits aux pépites de chocolats, elle ne m'avait jamais fait de biscuits tout simplement. Ils se sont ensuite présentés tous les deux. Veronica était esthéticienne et travaillait à son propre compte dans le sous-sol de la maison où elle avait son bureau. Greg, quant à lui, était cuisinier dans un restaurant assez réputé plus en ville. Ils étaient mariés depuis 9 ans et n'avaient jamais réussis à avoir d'enfants.

    Ils étaient un couple charmant et mignon comme tout. J'allais devenir leur fille si je le voulais bien. C'est ce qu'ils m'ont dit. Ils étaient tellement gentils. Je me suis levée, je me suis approchée doucement du couple qui était assis ensemble sur le divan en face de moi et la dame des services sociaux. Je les ai regardé tout simplement et j'ai hoché la tête en souriant un peu, gênée et ne sachant pas trop quoi faire. La femme s'est aussi levé à son tour, s'est doucement approchée de moi, s'est baissé à mon niveau et m'a serré dans ses bras. Au début, mes bras restaient ballants dans le vide, mais ils ont finit par aller rejoindre le dos de Veronica qui s'est mise à pleurer. Je ne comprenais pas du tout pourquoi elle pleurait, mais je n'ai pas posé de questions. Pour moi, ne connaissant pas autre chose, c'était normal

    Cependant, ça peut paraître beau comme ça, mais Greg et Veronica ont eu du fils à retordre avec moi. J'avais un sacré caractère et ça ne devait pas être facile tous les jours avec moi . Heureusement, avec le temps, je me suis grandement calmée, j'ai appris à me contrôler. Mais je n'y suis pas arrivé du jours au lendemain sans aide. Mon père, Greg, m'a donné ma méthode pour extérioriser tout ce que je veux. En fait, je l'avais souvent entendu jouer de la guitare et ça m'a toujours fasciné. Je l'avais souvent écouté sans parler. Cependant, un soir alors que je l'écoutais, il m'a demandé si je voulais essayer, que ça faisait du bien. À partir de ce moment-là, il m'a appris à jouer de la guitare.

    La semaine d'après, ma mère est arrivée avec un cahier. Elle m'a dit qu'elle m'avait entendu jouer de la guitare et que je pouvais, si je le voulais, écrire des poèmes, paroles pour faire une vraie chanson. Vous voulez savoir, je crois que c'est la meilleure idée que Veronica a jamais eu. J'avais toujours eu de la difficulté a parlé de ce que je ressentais et ça me rongeait à l'intérieur. Maintenant, j'ai toujours de la difficulté à en parler, mais je l'extériorise autrement qu'en parlant. Je les chante et je les écris. Mes premiers mots dans mon cahier ont été ça.

    Are you even listening when I talk to you?
    Do you even care what I'm going through?
    Your eyes stare and they're staring right through me
    You're right there but it's like you never knew me

    I'm so mad at you right now
    I can't even find the words
    And you're on the way down
    I can't wait to see you burn
    When I should be hating you
    What the hell's wrong with you?

    Do you even know how much it hurt,
    That you gave up on me to be with her?
    Revenge is sweeter than you ever were


    J'ai continué petit à petit et mes simples vers devinrent des chansons. J'évoluais, ça se voyait dans mes paroles, ma musique et surtout dans mon caractère et mon comportement. J'étais beaucoup plus calme et agréable. C'est fou comment une simple chose comme écrire ce qu'on sent peut nous changer. On voit le résultat maintenant et le changement est plutôt radical. Je dois avouer que je suis très fière du chemin que j'ai pris. Autre exemple, ma mère était esthéticienne et elle m'a apprit à me mettre en valeur, à être féminine. Disons qu'avant j'avais qu'une minuscule notion de la féminité et ça se résumait à peu de chose. Bon, certain peuvent dire qu'apprendre à me maquiller ou à agencer mes vêtements est très stupide et que ça ne vaut pas la peine que j'en parle. Moi, je ne suis pas d'accord avec ça. Autant la musique que l'esthétique ou n'importe quoi ont eu une influence sur moi et ça m'a permi de devenir ce que je suis maintenant.

    Mais bon, je grandissaia dans ma nouvelle famille et je dois avouer que j'adorais ça. Ils étaient tellement gentils et attentifs à mes besoins que ça me gênait souvent au début. Je devenais une adolescente calme et rêveuse. Toujours la tête dans mon cahier à écrire ou à jouer de la guitare avec mon père. Il m'avait acheté ma première guitare pour mon treizième anniversaire. Je l'avais déjà depuis 2 ans et le prix qu'ils avaient payé pour l'instrument en avait valu la peine. J'adorais la musique, je jouais très bien de la guitare, je m'étais trouvé une très jolie voix, je composais mes chansons et mes parents m'avaient inscrit à des cours de piano lorsque j'avais 12 ans. Je voulais faire de la musique toute ma vie, c'était déjà clair dans ma tête.

    C'est à ce moment-là que mes parents ont décidé de m'envoyer dans une école de musique. C'était ce qu'il y avait de mieux pour moi. Ils voyaient très bien que j'étais passionnée et que ça me comblerait. C'est donc comme ça que j'ai fait mes valises et que je suis partie à Rock-Magik. Cependant, avant de partir, j'ai décidé de me faire teindre les cheveux, je voulais vraiment que tout se passe comme je le voulais ça faisait longtemps que je pensais à cette couleur de cheveux-là, alors je l'ai fait. C'est donc, valise à la main, sac à dos et guitare sur le dos que je suis partie à l'aventure dans ma nouvelle école.

    Ma première année a été plutôt calme, du moins, une partie de ma première année avait été calme. Je m'étais faite discrète. Je faisais ce que j'avais à faire, je composais, je jouais de la musique et j'étudiais. Cela peut paraître un peu ennuyeux, mais je me plaisais dans ma routine quotidienne. C'était rassurant. Bon, je n'étais pas restée seule dans mon coin non plus. Je m'étais faite des amies, mais rien d'extraordinaire. Des amies sans plus. Pas de personne avec qui je peux parler pendant des heures sans m'en lasser. Seulement des gens avec qui j'aime bien perdre un peu de mon temps. J'avais de bonnes notes, j'avais beaucoup de composition sur le tapis, mais elles étaient toutes incomplètes. Elles venaient toutes de mon coeur, dégageaient une partie de mon âme et révélaient une partie de moi que je ne montrais jamais. Cependant, les mélodies étaient incomplètes. Je pouvais en composer, quand j'écrivais je voyais comment je voulais la chanter, comment la musique serait montée. Cependant, étant seule, je ne pouvais pas tout faire toute seule.

    Cependant, tout ça a changé un matin de l'année dernière. J'étais allée monter une mélodie que j'avais écrite durant la nuit, alors que j'avais eu une crise d'inspiration. J'avais eu des paroles en tête, je les avais écrites, les notes les accompagnant étaient aussi venues de leur pleine gré. Je pratiquais donc dans ce studio, seule. Seule jusqu'à ce qu'IL arrive. Qui ? Lui, lui qui m'a fait voir une autre facette de la vie, lui qui m'a montrée à avoir plus confiance en moi, lui en qui j'ai une confiance aveugle. Qui ? Liam Owen. Dieu bénisse l'idée qu'il a eu de venir voir qui était dans ce studio un samedi matin. Il est la meilleure chose qui me soit arrivée après m'être fait sortir de l'appartement miteux où j'habitais alors que j'avais 11 ans.

    Il n'est pas nécessaire de sortir les violons ni que je vous donne tous les détails de notre rencontre, ça ne regarde que nous, mais je crois qu'aussitôt qu'il est entré et s'est assis en face de moi pour regarder la partition que je lui tendais, il a su que je serais avec lui. Personnellement, j'avais été plutôt effrayée. N'ayant aucune expérience, je ne savais pas du tout par quel chemin aller. Mais bon, nos chemins ont fini par se rejoindre. Je ne le connaissais pas et lui non plus je crois, mais je lui ai tout de suite fait confiance. Il y avait quelque chose chez ce garçon qui m'inspirait. Quoi ? Je n'en savais rien. Peut-être c'était son aura. Je m'en foutais un peu à la limite, mais c'était comme ça. Quand il est sorti du studio pour aller je ne sais où, je savais que j'allais le revoir, que j'allais chercher à le revoir.

    Comme je l'avais voulu, nous nous sommes revus, le plus souvent possible. Nous sortions ensemble quoi. Je l'aimais et je crois que lui aussi. Ça aurait été stupide si ça n'avait pas été le cas. À la fin de cette année-là, nous avions décidé de mette nos talents en commun et de fonder un groupe. Nous avons fait passer des auditions et nous avons retenu 3 noms, Zachary Douglas, Marissa Christie et Devon Fergusson. Le premier est devenu notre batteur, la deuxième est devenue notre deuxième guitsriste et notre deuxième voix et le troisième notre bassiste. Nous formons maintenant un groupe, les Loud Pressure. Nous avons tous appris à nous connaître et la chimie est parfaitement pasée entre nous tous et c'est une chance. Je crois sincèrement que nous avons une chance de percer en tant que groupe dans l'école.

    Tout ça s'est passé en très peu de temps et seulement grâce à une seule personne; Liam. Sans lui, je n'aurais jamais eu le courage de monter un groupe, de faire passer des auditions aux gens. Sans lui, je n'aurais jamais passé par-dessus certaine qui maintenant sont beaucoup moins intenses. Sans lui, je n'aurais jamais passé d'aussi beau moment. Il a été l'instigateur de mes premières fois à presque tout. Pas besoin de détails, ça ne concerne que nous après tout.



Mes amis, mes amours...


        Liam Owen
        Il est ma moitié, ma raison de profiter de la vie. Avant son arrivé dans ma petit vie bien simple, je ne me rendais pas compte de tout ce que je manquais, de toutes les choses, tous les évènements que je manquais parce que je ne evoulais pas me mêler au monde. Grâce à lui, j'ai fait un pas de géant dans la vie. Grâce à lui, j'ai monter un groupe qui s'appelle les Loud Pressure.



        Marissa Christie
        Je l'ai rencontrée durant les auditions que nous avons fait passer à la fin de l'année dernière. Elle joue de la guitare et est la deuxième vois du groupe. J'ai tout de suite apprécier cette fille, ayant un carcatère plutôt semblable au mien. Maintenant, je la considre comme ma meilleure amie. Nous mettons de la vie dans le groupe et je peux dire que nous ressemblons au duo Liam/Zachary version féminine sans me tromper.


        Karen Bei
        Nous étions ensemble dans le cours de composition rythmique l'année dernière et j'appréciais bien occuper les temps morts du cours à discuter avec elle. Toujours souriante et sympathique. Cependant, il y a quelque chose qui a changé depuis que je sors avec Liam. Je ne crois pas que ce soit de la jalousie, mais ça m'intrigue et m'inquiète un peu.


Derrière l'écran.


    « Chasseuse de caribou
    « 17 ans
    « Votre niveau de RPG : 9/1o
    « Votre avis sur le forum : 1o/1o
    « Comment avez-vous trouvé le forum ? C'est mon petit doigt qui me l'a dit.
    « Le dièse :
    Spoiler:
     
    « Autres :


Dernière édition par Lilith Morgan le Lun 2 Nov - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lilith's living too far for us to find
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Lilith Chik'ari
» Ensevelissement de Lilith ...
» Galerie de Lilith
» Des traces du passé, et de la porte des âmes... (pv Lilith)
» Ever Living rule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rock Magik :: Pour suivre le bon rythme :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: